Question de lecteurs : J’ai lu dans un magazine que les bibliothécaires pouvaient aussi bulletiner… moi qui croyais que seules les abeilles étaient capables de ça !

La Question Du Lecteur

La Question

Question n°357 de Maya Labbeil, 16 ans – J’ai lu dans un magazine que les bibliothécaires pouvaient aussi bulletiner… moi qui croyais que seules les abeilles étaient capables de ça… ce monde est vraiment fascinant !

La Réponse

Bonjour Maya, je sais bien que l’été est là, mais êtes vous bien certaine de ne pas confondre bulletinage et butinage ?

Le bulletinage consiste à pointer des fascicules de périodiques.

Voici la définition donnée par l’association des professionnels de l’information et de la documentation (ADBS) :
“Enregistrement régulier des livraisons d’une publication en série, au fur et à mesure de leur arrivée dans un service, permettant de connaître l’état de la collection. “

Si on décrypte le schmilblick :

  • Enregistrement régulier, ça signifie que que votre bibliothécaire va les bipper (et plus si affinité) sur son logiciel de bibliothèque.
  • Une publication en série, c’est vos périodiques.
  • Les périodiques, c’est les revues et les journaux.
  • L’état de la collection, c’est savoir ce qu’on a reçu et ce qu’on a pas reçu.

Bip bip bip le traducteur de l’infra-monde vous reformule ça :

Le bulletinage, c’est quand votre bibliothécaire va entrer sur son ordinateur les magazines et les journaux que la factrice vient d’apporter et auxquels la bibliothèque est abonnée, pour que vous puissiez, par la suite, les emprunter et faire les mots-croisés discretos.

En plus c’est cool car ça permet à la bibliothèque de savoir si elle se fait carotte par les éditeurs qui “oublieraient malencontreusement” de livrer les revues.

Navrée Maya, mais si les bibliothécaires savaient récolter le pollen et fabriquer du miel, les bibliothèques seraient en fait de gigantesques mielothèques et les étagères probablement de grosses alvéoles en cire…

Les bibliothécaires communiqueraient entre eux en dansant et en remuant plus ou moins vite les bras.

Notre responsable de bibliothèque serait la Reine-Mère et elle pondrait régulièrement des larves de bibliothécaires…

Je… et si on s’arrêtait là ?

200w_d (2)
Votre bibliothécaire, une fois que le DAC a approuvé les nouveaux uniformes “originaux”, “jeunes” et “swags” proposés par le responsable comm’ de votre commune.

 

Une question ? Une réponse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *